L’hypnose pour s’en foutre

hypnotiseur macon 71
Le secret d’une bonne qualité de vie, c’est de s’en foutre

 

 

L’autre jour, une amie m’a dit « Manu, tu es toujours d’humeur égale, on dirait que tu t’en fous de tout ». Que je m’en fous de tout, on me l’a dit de nombreuses fois, souvent sur le ton du reproche.

Mais arrivé à un certain âge, s’en foutre devient une qualité. C’est marrant comme tout est une question de contexte.

En fait, à une époque -folle jeunesse- je m’en foutais vraiment de tout, mais alors vraiment. Et quand je dis tout, c’est vraiment tout, y compris moi-même.

Ca ne fonctionnait pas vraiment.

 

En fait, les gens ont souvent l’impression que je m’en fous de tout mais c’est loin d’être le cas.

J’ai appris à accorder de l’importance à ce qui est vraiment important.

Et à me foutre complètement du reste.

 

Je ne vous cache pas que ça m’a pris des années pour faire la part des choses entre ce qui est important et ce qui ne l’est pas. Si je devait refaire le tri aujourd’hui, ce serait plus facile, j’ai les bonnes méthodes.

 

 

Apprendre à s’en foutre

 

En fait, quand on s’en fout de quelque chose, c’est qu’on ne s’en fout pas d’autre chose. Dit autrement, s’en foutre est une question de priorités. Il s’agit de repartir les choses par catégories.

Vous avez peut-être déjà entendu parler de la matrice d’Eisenhower? C’est très simple, il s’agit de tout classer selon le tableau suivant:

 

hypnose macon 71

 

En théorie, c’est assez simple. Le problème, c’est que la plupart des gens considèrent à peu près tout comme urgent et important. Parce qu’il manque un élément essentiel à ce modèle. Une simple question qui change tout:

 

Important pour qui?

 

C’est ça le secret pour s’en foutre efficacement, considérer les choses de votre point de vue. Si vous vivez dans le stress et la précipitation permanente, c’est probablement que vous vous impliquez dans des choses qui sont importantes pour quelqu’un d’autre.

 

Et c’est normal, nous sommes tous conditionnés depuis notre naissance. On nous apprend à nous investir dans les objectif des autres: la société, la famille, l’environnement social et culturel. Mais ce que vous voulez, vous, tout le monde s’en fout. Même vous. (Surtout vous?)

 

 

Mais si vous prenez le temps d’y réfléchir de manière rationnelle, qu’est-ce qui est vraiment important? Votre survie, votre santé, votre bien-être, vos enfants, votre famille au sens large.

 

Le reste?  Je pense que vous avez deviné la réponse:

 

Rien à foutre.

 

 

Je ne dis pas qu’on doit tout laisser tomber; je dis que la manière dont on s’investit fait toute la différence.

Par exemple, votre boss vous met la pression pour boucler un dossier. Vous avez une mission et un délai, ok.

Mais ce n’est pas vraiment votre problème. Ce n’est pas votre boîte, vous n’êtes pas actionnaire. D’ailleurs si vous disparaissiez du jour au lendemain, personne ne s’en apercevrait vraiment. Le travail continuerait sans vous.

Si vous mourriez aujourd’hui, votre boss refilerait votre boulot à une autre bonne poire et ça ne changerait rien.

 

Ca paraît bizarre de penser comme ça mais quand vous commencez à vous désengager émotionnellement et affectivement des choses qui sont importantes pour les autres mais pas pour vous, vous augmentez votre efficacité.

Parce que le stress vous ralentit, voire il vous paralyse. Quand vous êtes relax, vous travaillez plus vite, vous ne perdez pas de temps dans des tâches inutiles, vous prenez les bonnes décisions.

 

 

Désengagement affectif

 

Bien sûr, ça ne se fait pas comme ça. Le monde vous tient en otage par le chantage affectif. Si vous arrêtez de vous sentir responsable des attentes et des émotions des autres, on vous brandit la menace du rejet et de la dévalorisation.

 

Votre mère vous fait sentir à quel point vos choix de vie la déçoivent? Votre chef de bureau vous culpabilise quand vous voulez prendre une demi-journée de congé pour aller à une séance d’hypnose? Votre meilleure amie fait la gueule parce que vous n’êtes pas motivée pour l’accompagner à son cours de zumba?

Soyez honnête, la seule raison pour laquelle vous acceptez de vous conformer à leurs attentes, c’est parce que vous avez peur qu’ils cessent de vous aimer.

 

Tout ça se relie à l’image que vous avez de vous-même, à votre estime de soi. Une personne qui a une bonne estime de soi s’en fout complètement de décevoir les autres. Son équilibre nerveux et émotionnel ne dépend pas de ça.

Prenez quelques instants pour y réfléchir: les gens que vous aimez et respectez le plus, ce sont ceux qui vous disent toujours oui et qui accourent pour vous rendre service même quand vous ne demandez rien? Ou bien ce sont ceux qui sont capables de vous dire non et qi ne cèdent pas au chantage affectif?

 

 

Gestion de l’énergie

 

 

Votre énergie et limitée. Imaginez que votre énergie se présente sous la forme d’une pizza. Vous ne pouvez pas la faire grandir. Mais vous pouvez jouer sur le découpage.

Si vous partagez votre pizza énergétique comme pour un apéro dinatoire, en petit carrés, et que vous en distribuez à tout le monde, même à ceux qui ne vous demandent rien, vous ne nourrissez personne et à la fin de la journée, il ne vous reste que des miettes.

Et comme vous n’avez que des miettes, vous crevez de faim et vous êtes épuisée, stressée, irritable.

Comme je dis souvent, il faut penser un peu aux autres. Si vous ne vous occupez pas de votre bien-être, vous devenez pénible pour votre entourage.

 

Un découpage de pizza efficace, c’est 1/4 pour soi, quoi qu’il arrive; la moitié pour votre famille et vos amis, 1/4 pour le boulot. Les autres n’ont qu’à se démerder avec leur propres pizza. Vous avez plein de personnes qui se tapent leur pizza en entier, en plus de taper dans la votre. Ca ne fonctionne pas.

 

 

Je ne dis pas qu’il faut en faire moins pour les autres, je dis que la manière dont vous vous investissez affectivement et émotionnellement dans les attente des autres, c’est de l’espace de cerveau disponible que vous jetez à la poubelle.

 

 

Libération émotionnelle et reprise de contrôle

 

Une personne en tension ne peut pas évoluer. Quand vous êtes stressée ou épuisée, ce qui est urgent et important, ce n’est pas d’être encore plus dans l’action, au contraire. Ce qui est urgent et important, c’est de vous reposer et de vous en foutre.

Le problème, c’est que toute une vie de conditionnement par la culture du sacrifice, ça vous met des logiciels dans le cerveau, qui vous obligent à vous mettre la pression toute seule.

Nous sommes tous plus ou moins esclaves de l’image que nous pensons renvoyer aux autres.

Pourtant, le constat est différent: les gens nous jugent moins négativement que nous ne le pensons. en fait, ils ne nous jugent pas tant que ça. En fait, ils s’en foutent. Et ils ont peut-être raison.

Ca a été l’un des principaux apports de l’hypnose dans ma vie: prendre conscience que très peu de choses sont vraiment importantes.

En fait, tout fonctionne suivant une progression logique. Ce qu’on fait est lié à ce qu’on ressent. Nos émotions nous poussent à l’action ou à l’inaction. Nos émotions sont définies par notre perception de la réalité extérieure. Et cette perception de la réalité est dirigée par nos conditionnements.

 

Dans le principe, il suffirait de penser autrement pour tout changer. Le problème, c’est que les émotions bloquent toute possiblité de changement.

Et les tensions physiques, nerveuses, émotionnelles bloquent toute possibilité d’apaisement émotionnel.

 

La solution, ou plutôt une solution, c’est l’hypnose. Une stratégie d’identification des blocages, une approche technique de relaxation physique et nerveuse, des techniques de libération émotionnelle et de déconditionnement, permettent de retrouver rapidement son équilibre en s’investissant rationnellement dans les situations du quotidien.

 

N’importe quelle personne surmenée et épuisée est capable de gérer son énergie en se concentrant sur ce qui est vraiment important.. et s’en foutre du reste 😉

 

 

Merci de votre attention

 

 

Belle journée

 

 

Emmanuel

 

0682150905