Gérer les compulsions alimentaires avec l’hypnose

hypnose macon compulsions alimentaires
Vous n’êtes pas condamnée à subir éternellement les crises

En France, on estime qu’environ 5% des adultes sont concernés par les compulsions alimentaires. Dont 70% de femmes (source: anorexie-boulimie.fr)

 

Les compulsions alimentaires peuvent générer énormément  de pénibilité dans le quotidien de la personne qui en souffre: prise de poids, baisse de l’estime de soi, sentiment de faiblesse et de culpabilité, anxiété voire états dépressifs, isolement, perte d’énergie, diminution de la libido et de l’activité physique…

 

 

D’où viennent les compulsions alimentaires et comment s’en sortir?

 

 

Que représente et comment se définit la compulsion alimentaire ?

 

La compulsion alimentaire est une prise alimentaire sans sensation de faim de différents types d’aliments et de manière incontrôlée.

Lorsqu’elle survient la personne est envahie par un désir de remplissage et choisira plutôt des aliments tout prêts, comme du pain, du fromage, des confiseries, de chocolat, des biscuits…

Ces aliments entraînent une sensation de faim, une sensation de fatigue et le surplus de sucre absorbé se transforme en graisse.

 

Ce mécanisme est souvent renforcé par la consommation d’aliments gras (chips, fromage,…)  qui ne rassasient pas.

 

Les compulsions alimentaires sont généralement des réactions émotionnelles déclenchées par l’ennui, l’énervement, la fatigue, la solitude, la contrariété.

 

Les personnes qui présentent des compulsions ont généralement une alimentation déstructurée.

Ce phénomène se rencontre  surtout chez les femmes actives, qui ont tout à organiser chez elles en plus de leurs responsabilités professionnelles.

Le mécanisme compulsif se déclenche souvent le soir, en réaction au stress et à la fatigue de la fin de journée.

 

Les crises ont également une origine physiologique: le stress crée une sensation de faim et l’envie de sucre. Certains aliments, comme le chocolat, entraînent la libération d’endorphine, l’hormone du plaisir.

 

En fait, ces prises alimentaires viendront répondre aux émotions ressenties. Il existe à ces moment-là un manque de joie, de sérénité, d’occupation de l’esprit, ou même un manque d’amour. La nourriture ici comble ce manque et procure de manière ponctuelle une sensation de bien-être, de plaisir malheureusement ce sentiment n’est que transitoire et bien vite en plus des émotions négatives se rajoutent un sentiment de culpabilité, et de baisse de l’estime de soi.

 

Dans 1 cas sur 5, les crises apparaissent après une grossesse et dans 1 cas sur 10, il y des antécédents d’agression sexuelle.

 

Ce qui est moins connu, c’est que la volonté de contrôle est également un facteur déclencheur des compulsions: selon un étude du GROS (Groupe de Recherche sur l’Obésité et le Surpoids)  « Ces crises à répétition et à long terme provoquent une prise de poids et leur survenue est précédée d’un régime amaigrissant quel qu’il soit dans 80% des cas »

 

Paradoxalement, il serait plus efficace d’organiser et de planifier les prises alimentaires que d’essayer de lutter contre ce besoin incontrôlable.

 

Le sentiment de privation et de frustration est également un élément déclencheurs des crises alimentaires.

 

 

Comment s’en sortir?

 

 

Une personne souffrant d’habitudes alimentaires impulsives a rarement des envies de fenouil ou de quinoa. Les aliments consommés lors de ces crises agissent comme une drogue: ils apportent un plaisir et un sentiment d’apaisement de courte durée. Et comme avec une drogue, il y a un effet « gueule de bois » qui augmente l’anxiété et produit un sentiment de culpabilité. Ce qui favorise l’apparition de nouvelles crises.

 

La solution consisterait à « simplement » cesser de consommer ces aliments, ou d’en réduire la quantité et la fréquence de consommation… mais

 

Puisque ces aliments agissent comme des régulateurs émotionnels, la privation de ces aliments risque de créer plus de pénibilité que les crises.

 

C’est donc au niveau émotionnel qu’il faut agir.

 

 

Les crises sont des réactions à des émotions pénibles. C’est complètement irrationnel. C’est n’est ni une question de logique, ni une question de volonté.

 

Seule une méthode qui agit directement au niveau émotionnel peut permettre à une personne compulsive de changer ses habitudes sans se sentir privée ou frustrée.

 

L’hypnose est une démarche globale qui prend en compte les besoins émotionnels derrière la compulsion.

Plutôt que de chercher à lutter contre la crise avec des  discours dévalorisants et culpabilisants, cette méthode naturelle permet de répondre aux vrais besoins. On ne se contente pas d’effleurer la surface du problème, il s’agit d’un travail de fond qui permet de résoudre rapidement et durablement les problème d’alimentation, sans ressentir de privation ni de frustration.

 

 

Maintenant, vous savez qu’il existe une solution pour vous en sortir.

 

Vous voulez retrouver votre ligne et votre équilibre?

 

Appelez maintenant au 0682150905 pour obtenir un rendez-vous

 

 

Merci de votre attention

 

Belle journée

 

 

Emmanuel