L’hypnose pour prendre confiance en soi

hypnose confiance en soi macon 71
Le monde vous appartient

 

Il y a une phrase que j’entends souvent pendant les sessions d’hypnose. Ce n’est pas systématique mais presque. Une phrase à la fois destructrice et énigmatique:

 

« Je n’ai pas confiance en moi »

 

Destructrice, parce que  répéter ce genre d’affirmation en fait une vérité. Est-ce qu’on répète les choses parce qu’elles sont vraies, ou est-ce qu’elles sont vraies parce qu’on les répète?

 

Enigmatique parce que quand on a dit ça, on n’a rien dit de concret. Quand j’entends cette phrase, en général, je demande de la précision:

 

-Qu’est-ce que c’est pour vous, la confiance?

-Qu’est-ce que ça veut dire, pour vous, avoir confiance en soi? Comment ça se manifeste concrètement et comment vous savez que vous en manquez?

-Dans quels contextes vous manquez de confiance en vous?

 

C’est ce qu’on appelle du recadrage. Il s’agit de définir le problème pour l’inscrire dans un cadre de travail. On passe d’une affirmation vague, générale, absolue  à une définition concrète, précise et détaillée, basée sur des exemples.

 

Souvent les termes  « ne pas avoir confiance en soi » peuvent être remplacés par manque d’assurance, attitude de retrait social, peur du conflit, peur d’exprimer une opinion, ses besoins ou ses sentiments par peur du rejet, peur de contredire, incapacité à décider, sentiment d’illégitimité, d’incompétence ou de culpabilité… Il y a autant de définitions qu’il y a de personnes.

 

Un élément que je constate régulièrement, c’est que le manque de confiance en soi, ou ce qui est défini comme tel, est souvent limité à un contexte précis: le couple, la famille, le travail. Parfois les trois en même temps.  La plupart du temps, le problème peut être redéfini comme un problème d’affirmation de soi par peur du rejet. pas toujours, mais souvent.

 

Dans ce cas, ça peut être lié à ce qu’on appelle une blessure d’abandon, à une éducation négligente, à des expériences personnelles spécifiques..les configurations sont nombreuses. C’est impossible de généraliser, mais ce genre de situation implique généralement un retour sur l’histoire de la personne, pour faire une « mise à jour ».

Ce que j’appelle une mise à jour, en hypnose, c’est une étape de travail qui permet d’interpréter la réalité au présent, plutôt qu’à partir d’évènements du passé. Il s’agit d’intégrer les évènements ou certaines périodes de vie en tant que données brutes, factuelles et non-émotionnelles.

 

Si on ne le fait pas, c’est comme si vous viviez en 2019 avec un ordinateur sous windows 95. Ca fonctionne à peu près pour jouer au solitaire mais pour les fonctions avancées, vous avez besoin d’une mise à jour.

 

 

L’hypnose est souvent définie comme un état d’apprentissage. Dans ce contexte, elle permet à la personne d’apprendre des nouveaux schémas de pensée, d’intégrer ce qu’elle comprend intellectuellement au niveau émotionnel.

 

Parfois, je constate que certaines personnes ont simplement la croyance de ne pas avoir confiance en elle. C’est-à- dire qu’on peut distinguer le manque de confiance en soi  et l’impression du manque de confiance en soi.

Le manque de confiance en soi vous empêche de faire certaines choses, tandis que l’impression du manque de confiance ne vous en empêche pas. Simplement, l’impression du manque de confiance rend tout pus difficile.

 

Pour la plupart, les personnes que je reçois en séance ont une vie structurée et relativement stable: elles ont un travail, des enfants, des amis, des loisirs.. Pour la plupart, elles font ce qu’elles ont envie de faire et elles ont ce qu’elles veulent dans la vie, mais elles sont persuadées qu’il leur manque cette fameuse confiance en soi.

 

Comme si s’affirmer, décrocher un job, éduquer ses enfants, demander une promotion, draguer, gérer le conflit…devait être facile!

Quand je demande aux gens comment ils en sont arrivés à la conclusion qu’ils n’ont pas confiance en eux, il arrive parfois qu’ils aient acquis cette croyance par simple exposition: « Tout le monde me dit que je n’ai pas confiance en moi ». Le pouvoir de la répétition, c’est terrible. C’est pour ça que la publicité fonctionne sur le principe de répétition. Ca fonctionne très bien.

 

Parfois, le manque de confiance en soi peut même être un moteur. Les grands artistes, par exemple, ne sont pas forcément plein de confiance, mais ils se dépassent parce qu’ils ont des choses à se prouver.

En fait, une personne qui est née avec un niveau moyen de confiance en soi, n’a aucune raison de développer sa confiance. Tandis qu’une personne avec un niveau de confiance en soi de 3/10, va devoir travailler pour arriver à la moyenne. Mais une fois la moyenne atteinte, pourquoi s’arrêter en si bon chemin?

 

C’est-à-dire que paradoxalement, vous avez plus de choses d’atteindre un haut niveau de confiance en vous quand vous en manquez à la base. Sur le long terme, le travail dépasse les capacités innées.

 

 

 

Comment développer la confiance en soi?

 

D’abord, vous devez définir le problème et être plus précis, en vous posant les bonnes questions:

-Qu’est-ce que ça veut dire, pour vous, avoir confiance en soi?

-Dans quels contextes vous n’avez pas confiance en vous?

-D’après quel critères objectifs vous pouvez affirmer que vous n’avez pas confiance en vous? Par rapport à qui?

-Qu’est-ce que vous feriez de pus si vous aviez confiance en vous?

-Concrètement, sur un échelle de 1 à 10, quel est votre niveau de confiance actuel? Quel est le niveau que vous visez et combien de temps il vous faut pour l’atteindre?

-Quelles conséquences ça peut avoir sur vos relations avec votre entourage si vous développez votre confiance en vous? (rejet, conflit, regard des autres..) Qu’êtes-vous prêt à accepter?

 

 

Ensuite, vous avez besoin d’avoir un but, un objectif. Avoir confiance en soi, c’est trop vague. Votre inconscient ne peut rien en faire. Qu’est-ce que vous voulez faire ou obtenir précisément?

Quand vous avez déterminé votre destination, ça vous donne une direction à suivre. Maintenant vous pouvez commencer à déterminer les différentes étapes de votre parcours, c’est-à- dire découper votre objectifs en micro-objectifs. En petites actions simples et peu coûteuses en énergie.

Ca peut être des petites actions comme dire « peut-être  » avant d’apprendre à dire non, vous habiller différemment, prendre 5 minutes de plus pour vous préparer le matin, différer la réponse quand on vous demande un service.. Apprenez à vous contenter des petites améliorations au quotidien. Le développement de la confiance en soi n’est pas un sprint, c’est un marathon.

 

Enfin, faites-vous aider. Par l’hypnose ou par une autre approche, avec moi ou avec quelqu’un d’autre, je m’en fiche mais ne restez pas dans la solitude. Comme je dis souvent, il y a des limites à ce qu’on peut accomplir par soi-même.

Quand vous êtes enfermé dans le même problème depuis longtemps, vous avez forcément besoin d’une aide extérieure pour en sortir.

 

 

 

Merci de votre attention

 

 

Belle journée

 

 

Emmanuel

 

0682150905